SOLIDARITE GUYANE
Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous
 

Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni

 


Communiqué du Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni (13/03/07)

Malgré une demande officielle d'audience avec la ministre de l'écologie et du développement durable formulée deux jours à l'avance auprès de la préfecture, le collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni, pourtant enrichi de la présence de l'autorité suprême des Wayana Gran Man Aïmaïpoti Touenké en personne, ne fut reçu que par un simple attaché parlementaire, accompagné du directeur de cabinet du préfet et ceci avec une heure trente de retard sur l'horaire prévu. La seule excuse de la Préfecture étant qu'ils n'ont reçu le mail qu'aujourd'hui … à quoi bon les nouveaux moyens technologiques !!!

La délégation, composée du Grand Man et de deux chefs coutumiers wayana, de Brigitte Wingaarde et de Jean-Paul Ferreira, Maire de la commune d'Awala-Yalimapo et conseiller régional, de Philippe Aquila, Alexis Tiouka et Kumale Pleike, était venue réaffirmer la position officielle du Peuple Wayana. Elle a dû supporter une fois encore un discours jacobin, centralisateur, stéréotypé, formaté, promettant monts et merveilles à coup de millions d'€uro sans prendre en compte la dimension humaine et la notion de peuple autochtone.

La ministre a fait savoir qu'elle prévoyait une rencontre avec les chefs coutumiers wayana à Elahe mardi … Pourquoi donc alors que ceux-ci étaient présents à Cayenne jusqu'à lundi, justement pour la rencontrer !

L'état continue à mépriser et à bafouer nos revendications les plus élémentaires. De notre côté nous continuerons donc à revendiquer nos droits : création d'une commune wayana, maintien de l'arrêté préfectoral de 1970, révision du zonage du parc amazonien, et rétrocession du foncier aux Amérindiens.

Cette revendication a pris la forme d'une requête déposée par le Gran Man auprès de l'attaché de la ministre.

 

COLLECTIF DE SOUTIEN AUX AMERINDIENS DU HAUT MARONI

Cayenne, le 11 mars 2007

à : Mme la Ministre de l'écologie et du développement durable, en déplacement en Guyane - Préfecture de Guyane, rue Fiedmont - 97 300 Cayenne

Madame la Ministre,

A l'occasion de l'enquête publique relative à la création du Parc national amazonien de Guyane, les amérindiens Wayana et Teko du Haut Maroni ont exprimé dans leur pétition un refus motivé.

Tout au long des travaux de préparation du projet, les Communautés amérindiennes ont souhaité être protégées du fléau de l'orpaillage. Au regard du contexte terrible que vous connaissez et que vivent ces citoyens depuis plusieurs années, la meilleure des réponses aurait été de délimiter le coeur de Parc à proximité de leurs lieux de vie, conformément à leur demande. Nous signalons à votre attention que la requête de ces populations a été rapportée par MM. Les Commissaires-enquêteurs, qui ont suggéré d'y donner droit.

Tout au contraire, dans le zonage finalement retenu par l'administration, les limites de la zone coeur de parc se situent à grande distance des lieux de vie et d'activité. Les villages se trouvent ainsi dans des espaces non protégés, où vous le savez, l'orpaillage pourrait bien être légalisé.

Nous vous interpellons également sur les incertitudes concernant les mutations que ne manquera de provoquer l'ouverture du Parc sur les sociétés traditionnelles, alors qu'il est évident que ces sociétés ne sont pas préparées à la mise en concurrence économique et culturelle qui va inévitablement s'établir dans un avenir proche. On n'a jamais abordé la question de la propriété foncière (les amérindiens ne sont pas propriétaires de leurs terres), on n'a pas abordé la question de la commune du très Haut Maroni. La pétition des amérindiens Wayanas contient ainsi de nombreuses interrogations, bien au delà de la douloureuse question de l'orpaillage. En prenant cette décision en déni de leurs demandes, l'Etat abandonne de nombreux problèmes aux générations à venir.

L'idée de consensus entretenue par l'Etat autour du projet de Parc national est factice : cette décision constitue un déni de solidarité. Elle n'est pas acceptable, car elle conduira à maintenir et aggraver l'insécurité sanitaire, mais également, à long terme l'amertume et le ressentiment.

Réunis en Collectif, nous vous demandons de bien vouloir reconsidérer la délimitation des zones de coeur et libre adhésion du Parc amazonien de Guyane, afin de déterminer de meilleures conditions de réalisation, en plein accord avec les populations concernées.

Nous souhaitons également que vous apportiez votre appui aux propositions suivantes :

- le maintien des dispositions réglementant l'accès au territoire (arrêté de 1970/77) ;

- la cession des terres du Domaine aux Communautés traditionnelles;

- la création d'une nouvelle Commune sur le Haut Maroni.

Enfin, nous vous prions instamment d'agir en faveur de l'intensification de la répression de l'orpaillage clandestin.

 

En l'attente nous vous prions d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de nos salutations respectueuses.

Brigitte Wyngaarde, porte-parole


Le 11 mars restera une date historique pour le peuple Wayana.

Grand Man Amaïpoti Touanke, Chef Coutumier Aïwe Alouike, Chef Coutumier Taluhwen Opoya, Sabine Touanke et Kuhmale Pleïke sont arrivés samedi du pays Wayana via Maripasoula.

Un rassemblement devant la Préfecture dimanche après midi de plus d'une centaine de personnes, dont des Chefs Coutumiers Amérindiens de Guyane et des Amérindiens du littoral a été l'occasion pour les Wayanas de rappeler aux médias leurs revendications par rapport au Parc Amazonien de Guyane au moment où Mme Nelly Olin, Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, atterrissait en Guyane pour une visite ministérielle afin de mettre en place le Conseil d'administration de ce fameux Parc Amazonien de Guyane.

A cette occasion, le Collectif de soutien aux Amérindiens de Guyane a rappelé sa détermination à aider les Wayanas à être entendus.

Les Wayanas et le Collectif ont demandé à être reçus personnellement par la Ministre.

En apprenant que celle-ci s'était rendue dès sa descente d'avion à la résidence du Préfet de Guyane, c'est dans un mouvement spontané que l'ensemble des participants s'est rendu route de Montabo à Cayenne, à l'entrée de la route de Bourda qui mène à la résidence du Préfet.

Les forces de l'ordre avaient bloqué l'accès de la route de Bourda: c'est ainsi que les manifestants ont effectué pour protester un blocage de la route de Montabo durant plusieurs minutes.

L'occasion de montrer à l'Etat Français et à ses représentants que les Wayanas étaient déterminés, avec le soutien du Collectif, à faire aboutir leurs revendications.

 Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des suites de cette action spectaculaire et déterminée.

Cordialement

Le Collectif


Communiqué de presse 10/03/07

 

La Ministre de l'Ecologie et du développement durable, Nelly Olin, arrivera en Guyane dimanche 11 mars dans l'après-midi. Le Collectif de soutien aux amérindiens du Haut Maroni a sollicité une audience auprès d'elle en personne afin qu'une délégation de chefs coutumiers, qui sera présente, ait la possibilité de s'exprimer.

 

Nous avons décidé d'organiser un rassemblement

dimanche 11 mars, à 16 heures

devant la Préfecture de Cayenne

 

Cinq chefs et personnalités du Haut Maroni se sont spécialement déplacés afin d'y participer

le bureau du Collectif sera présent à leurs côtés.

 

L'objet de ce rassemblement est d'attirer l'attention de l'opinion sur le déni qui est fait aux amérindiens du Haut Maroni, alors qu'ils sont les premiers concernés par la mise en place du Parc sur leurs lieux de vie.

Le rassemblement sera l'occasion d'une conférence de presse sur place.

 

Nous invitons les sympathisants du Collectif

à participer, nombreux.

 

Au nom du Collectif de soutien aux amérindiens du Haut Maroni

Brigitte Wyngaarde

 


Pour soutenir cette initiative, envoyez un message en indiquant:

Avec le Collectif je soutiens les Amérindiens du Haut Maroni

Nom :

Qualité ou organisation :

Commune :

Téléphone :

 

à l'adresse suivante : soutien.hautmaroni@gmail.com


Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous  
Copyright © 2007 Solidarité Guyane