SOLIDARITE GUYANE
Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous
 

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les membres du Conseil d'Administration de la Fondation France - Libertés

 

Notre comité France - Libertés Landes, l'association DEVENIRS, l'association Solidarité Guyane et la Ligue des Droits de l'Homme des Landes ont entrepris de faire connaître et de dénoncer la situation imposée aux Amérindiens de GUYANE par la pratique de l'orpaillage clandestin. Nous avons reçu dans les landes un groupe représentant les peuples TÉKOS et WAYANAS ; nous les avons écoutés nous décrire leur quotidien ravagé ; nous leur avons fait rencontrer des scolaires, des élus, des simples citoyens et, chaque fois l'indignation a été la même avec toujours la même question : comment se fait-il que nos pouvoirs publics laissent ainsi sans défense une population à ce point menacée ?

C'est ainsi que les autorités guyanaises ne voulant manifestement pas intervenir, nous nous sommes adressés au gouvernement français : en premier lieu, à Madame Christiane TAUBIRA, ministre de la justice, Garde des Sceaux, sollicitée à 3 reprises pour un entretien ; ensuite à Monsieur François HOLLANDE, Président de la République, qui s'est rendu en Guyane les 13 et 14 Décembre 2013.

Disons le : leurs réponses, dont vous trouverez copie ci-joint, nous ont complètement déçus en cela que, si leur propos est habillé de cette sympathie formelle de règle dans ce type de courrier, aucune volonté ne s'y exprime, aucune mesure n'y est annoncée, qui soient de nature à inverser la situation faite aux Amérindiens de GUYANE.

Confirmations de ce désintérêt trop visible des Pouvoirs Publics : les moyens donnés à la lutte contre l'orpaillage illégal (cf. l'opération HARPIE) vont être réduits alors qu'ils étaient déjà insuffisants, et la société AUPLATA, premier producteur d'or en GUYANE, vient d'obtenir l'autorisation d'y implanter une usine de traitements des concentrés aurifères en utilisant le procédé de cyanuration.

Certes, cette méthode d'extraction de l'or offre une rentabilité supérieure à celle du mercure, mais quid des effets générés par les inévitables rejets de cyanure et de sels de cyanure sur l'environnement vivant, aucune garantie ne pouvant être réellement donnée sur l'absence de risque pas plus que sur l'utilisation généralisée de la cyanuration, puisque davantage rentable pour l'orpaillage clandestin… Bref, les populations locales et leur milieu de vie auront le cyanure, en plus du mercure qui les empoisonne déjà !

Face à cette situation qui ne cesse d'empirer et parce que nos petites associations locales sont contraintes de constater leur peu de poids auprès des puissants qui nous gouvernent, nous avons décidé de nous adresser à vous.

Et notre demande est simple : comme elle se mobilise sans cesse pour empêcher des abus comparables aux quatre coins du monde, comme elle a récemment voulu protester contre le projet de concession aurifère donné à la société canadienne RMGC, à Rosia Montana en ROUMANIE avec utilisation du procédé de cyanuration, nous souhaitons que la Fondation France - Libertés intervienne auprès des Pouvoirs Publics pour dénoncer une situation tout aussi chargée d'incertitudes lourdes, tout aussi ignorante des droits du vivant, et qui se situe en GUYANE, dans notre propre pays, chez nous, en France.

Nous savons bien que là comme ailleurs, il sera prétexté des besoins de l'économie nationale et prétendu que toutes les précautions sont ou seront prises pour éviter les catastrophes redoutées. Mais nous savons aussi que ces justifications sont par avance contredites par le spectacle de ce qu'est déjà devenue la Guyane Amazonienne.

Ayant le sentiment d'avoir épuisé les possibilités d'actions situées à notre portée, nous voulons croire que votre intervention sera de nature à inverser la logique économique désespérante qui sacrifie toujours la vie au profit financier.

Vous en remerciant déjà et vous assurant par avance de notre collaboration à cet effet,

nous vous prions de croire en notre sincère et fraternelle considération.

 

A Saint Paul lès Dax, le 29 Mars 2014

 Président du Comité France-Libertés Landes

Présidente de l'Association DEVENIRS

Président de La Ligue des Droits de l'Homme des Landes

Président de l'Association Solidarité Guyane

 

"Le chemin entre l'indifférence et le mépris n'est pas bien long, il est le même entre le mépris et le racisme"

Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous  
Copyright © 2014 Solidarité Guyane