SOLIDARITE GUYANE
Accueil Retour
 

Synthèse rédigée par des scientifiques à partir des analyses mercure de Solidarité Guyane  


Empoisonnement par le mercure des Amérindiens en Guyane :

Qui est responsable ? Qui est coupable ?


Cayenne et Paris, 17 Décembre 2004.

Des analyses effectuées par l'Association Solidarité Guyane* en 2004 auprès d'Amérindiens Wayana de Guyane française indiquent une forte contamination au mercure. Environ 60 habitants, majoritairement des femmes et enfants, des hameaux de Kayodé (38 prélèvements soit 35% de la population), Twenké - Taluhwen (22 prélèvements soit 10% de la population) (centre-ouest de la Guyane) ont donné quelques cheveux pour des dosages du mercure qui ont été effectués par l'Institut National de la Santé du Japon** (qui opère le suivi des malades et survivants de la catastrophe de Minamata et la cartographie mondiale des intoxications au mercure).

L'OMS considère un seuil maximal d'intoxication au mercure de 10 microgrammes de mercure par gramme (µg/g) de cheveux (l'EFSA -European Food Safety Authority- fixe ce seuil à 4,4 µg/g). Or, les analyses effectuées en 2004 indiquent que 23 Amérindiens dépassaient cette norme, dont 19 du seul village de Kayodé (le plus touché par la pollution liée à l'orpaillage) et 7 femmes (âgées de 14 à 34 ans) empoisonnées par plus de 15 µg/g de mercure.

L'intoxication au mercure de la mère contamine le fœtus et le nouveau-né, comme l'étude le montre pour plusieurs paires " mère-enfant ". Huit enfants âgés de 1 à 3 ans avaient une teneur moyenne de 8.5 µg de mercure par g de tissus.

Par comparaison, la population non-amérindienne de Guyane (créoles, métropolitains, …) a une teneur moyenne en mercure de 1.7 µg/g, et la moyenne mondiale est à 2 µg/g (source : Institut Français de Veille sanitaire, 1999).

 

Quels sont les services responsables de l'Etat ?

Qui sont les représentants de l'Etat coupables de non-assistance à personne en danger par empoisonnement ?

 

* Association Solidarité Guyane : http://www.solidarite-guyane.org/

** NIMD : National Institute for Minamata Disease 


"Le chemin entre l'indifférence et le mépris n'est pas bien long,  

il est le même entre le mépris et le racisme"

Accueil Retour
Copyright © 2004 Solidarité Guyane